1 kilo repris, 1 kilo à perdre !
La lettre d'information du Dr Jean-Michel Cohen
Chère BienMangeuse, cher BienMangeur,
L’effet yoyo. C’est vraiment ce que les gens supportent le moins dans le cadre d’une perte de poids. Mais si vous lisez cette Lettre jusqu’au bout, vous constaterez que ce n’est pas une fatalité...

Pour bien comprendre le phénomène de l’effet yoyo, une petite explication s’impose. Ce qu’on appelle l’effet yoyo, c’est une reprise de poids en général un petit peu plus conséquente que le nombre de kilos perdus lors du dernier amaigrissement.

Les gens qui sont victimes de cet effet yoyo, se retrouvent donc fréquemment avec un poids plus élevé que lorsqu’ils avaient commencé leur régime. De quoi se dégoûter des régimes, et l’histoire de Madeleine illustre très bien cette situation car nous l’avons aidée, après sa perte de poids, à contrôler et maîtriser toute reprise de poids.



1 kilo repris, 1 kilo à perdre !

Avant, après, après après… Comment conserver son poids ?

Le tissu adipeux a de la mémoire

Sur le plan strictement médical, il faut expliquer quelque chose. Cet effet est lié à la modification du tissu adipeux. Le tissu adipeux est composé de cellules (les cellules adipeuses) qui renferment à l’intérieur des triglycérides, c’est à dire des graisses.

Plus on a une quantité importante de tissu adipeux, plus on pèse lourd, et cela a également des conséquences sur la silhouette qui laisse apparaître des bourrelets, des poignées d’amour, du ventre, des grosses cuisses… Vous voyez très bien de quoi je parle.

Dans la reprise de poids après un régime, on observe 2 phénomènes :

• après une multiplication de régimes, les cellules regrossissent à un niveau plus élevé,

• et il apparaît une nouvelle génération de petites cellules qui offrent à la fois une résistance plus forte à l’amincissement et une tendance à grossir plus vite.

Voilà ce qui explique une reprise de poids plus forte après plusieurs régimes et reprises de poids successives. C’est un cercle vicieux dans lequel s’est retrouvée Madeleine, mais lisez bien cette Lettre jusqu’au bout car nous avons trouvé une solution.
Madeleine, une régimeuse professionnelle

Madeleine est rentrée dans mon bureau, elle a 40 ans, elle ne croit plus en rien. Elle me déclare, j’entends cela régulièrement, qu’elle est ici pour tenter sa dernière chance. Elle ne croit plus aux régimes. Elle vient car elle espère encore un peu et elle considère que ce sera sa dernière tentative.

Elle fait partie de ces personnes que j’appelle les Régimeuses, c’est à dire qui ont fait des régimes à répétition sans trouver la formule adéquate qui permet de stabiliser et conserver son poids sur le long terme.

Elle est passée par à peu près toutes les techniques amincissantes que l’on connaît :

• Elle a commencé par faire des régimes toute seule, à la suite d’une réflexion malencontreuse d’un collègue de travail quand elle avait 25 ans. Elle a perdu les 7 à 8 kilos qu’elle s’était engagée à éliminer. Puis, elle les a repris avec une prime de 1 ou 2 kilos.

• Une réflexion (cette fois-ci de son mari) l’a amenée à consulter un confrère médecin, expérience peu concluante car le régime était trop difficile. Au total, cette fois là elle n’a pas fait le régime, et a continué à prendre 1 ou 2 kilos de plus.

• Elle a eu affaire à une société qui s’occupe d’amincissement, et qui donne des régimes extrêmement restrictifs. Soutenue par la personne qui la recevait et après avoir acheté une tonne de compléments alimentaires, elle avait effectivement perdu du poids. Mais la faim l’a tellement tenaillée que sans scrupule, elle a repris à nouveau tout son poids, avec quelques kilos en prime.

• Elle a tenté une cure d’amaigrissement dans un centre thermal, mais elle s’y est ennuyée à mourir.

• Comme beaucoup de personnes, elle a testé le régime Weight Watchers, le régime Dukan et même les fameux plats préparés livrés à domicile…

Une vraie professionnelle des régimes. Rien n’y fait, personne ne lui a appris à contrôler son poids en cas de reprise d’un kilo. Elle ne se sent plus la volonté de maigrir. Et c’est cela le phénomène important, c’est cette notion d’usure qu’elle ressent à l’idée d’entreprendre un nouveau régime. Elle en a marre !

1 kilo repris, 1 kilo à perdre !

Comment revenir à une alimentation classique sans regrossir ?

 
Perdre à long terme : accepter de prendre son temps

Je lui explique tout ce qu’elle doit savoir sur l’effet yoyo des régimes, et enfin je lui fais comprendre que si elle veut perdre son poids trop rapidement, il faudra passer par un régime restrictif qu’elle ne supportera plus jamais. Elle accepte alors de prendre son temps.

Nous avons mis au point un régime adapté à sa situation, c’est la force du programme Savoir Maigrir, qui l’autorise notamment à faire des écarts de temps en temps, et à consommer un certain nombre d’aliments qu’elle apprécie.

Elle est très impressionnée car elle considère certains aliments que je viens de lui donner à manger comme des aliments qui font grossir. Et pourtant elle va maigrir.
Rééquilibrage alimentaire : apprendre à stabiliser son poids

Je la revois un mois plus tard, elle ne comprend pas, elle a perdu 1.5 kg, a été invitée 3 fois pendant le mois, mais elle a fait ses repas de récupération et se sent plus en forme que d’habitude. 1.5 kg en 1 mois, cela paraît peu, mais au regard de son passé de régimeuse, c’est très encourageant.

Elle est repartie dans un cercle vertueux où elle sait qu’elle est capable de perdre du poids, elle n’a plus peur de faire un régime, et où mon rôle consiste à la déculpabiliser et à la déstresser. Elle a alors perdu tous ses kilos en trop, mais cela ne s’arrête pas là.

On a trop souvent confondu les régimes restrictifs avec le régime tout court qui doit être d’abord un exercice de rééquilibrage alimentaire, avec en prime une perte de poids, sans rupture de la vie sociale et une phase finale de retour à la vie de tous les jours. C’est ça la clé !

C’est cela un vrai régime. Celui qui vous apprend à manger de façon variée et équilibrée et qui vous aide à maîtriser les techniques de retour à une alimentation normale en ré-intégrant petit à petit des repas plaisirs et, c’est important, tout en continuant à contrôler son poids : 1 kilo repris = 1 kilo à perdre.

Quand on a pris du poids et que l’on a réussi à l’éliminer, il faudra toujours conserver un oeil sur la balance et rester vigilant. La phase de stabilisation, ça n’existe pas. Pour savoir comment faire : retrouvez-moi en vidéo sur ce lien, je vais tout vous expliquer.
 
Votre bien dévoué,
signature

FACEBOOK Youtube Instagram
Pour maigrir et manger mieux, vous ne serez jamais seul(e).

Pour nous contacter à propos de cette Lettre ou du programme, composez le 04 81 09 04 30 - coût d'un appel local, du lundi au vendredi de 8h30 à 18h.
 

Cette Lettre d'information gratuite vous est envoyée par jmc@clic-aujourdhui.com
suite à votre Analyse Minceur sur Savoir Maigrir avec le Dr Jean-Michel Cohen.
Pour ne plus la recevoir cliquez ici. Pour voir la version en ligne, Cliquez ici.

© 2018 Aujourdhui.com/Anxa Limited.
Tous droits réservés.